Si vous avez lu mes articles précédents et que vous décidez de vivre l’aventure poker avec un grand A, alors les 4 piliers que je vais vous présenter ici (et dans l’article prochain) vous seront fort utiles pour structurer votre chemin et mettre toutes les chances de votre côté.

Tout long voyage se prépare. Et pour paraphraser le champion de Tennis Arthur Ashe, « Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation ».

Plus votre Aventure Poker sera bien préparée, plus elle a des chances de réussir.

Et dans le cadre de cette préparation initiale, j’aimerai vous présenter la méthode carrée d’AS qui regroupe 4 concepts globaux à même de structurer votre approche et peaufiner votre organisation. C’est une synthèse d’outils que l’on retrouve à la fois dans le développement personnel et dans les formations en productivité.

Ce système de réflexion repose donc sur 4 Piliers commençant par la lettre « A ».  Découvrons sans plus attendre ce qui se cache derrière chaque concept.

carre-as

A comme Anticipation

Pour illustrer le premier concept de la méthode carré d’AS, voici un dicton couramment utilisé en économie ou en politique, et que l’on pourrait appliquer autour d’une table de poker également : « Les gagnants anticipent, les perdants réagissent » !

C’est une expression vraiment simple à comprendre, limite simpliste. Pourtant combien d’entre nous anticipent une année poker, voire même juste une session ? Peut-on vraiment s’asseoir à une table aujourd’hui et être performant, sans avoir fait une sorte de check-list de nos sensations, émotions, stratégies, pour nous mettre dans des conditions idéales de jeu et avoir des réactions optimales en fonction des situations ?

Il est évident que les plus préparés seront ceux qui auront un coup d’avance sur les autres et qui feront réagir tout en choisissant leurs propres réactions…

Un projet poker, qu’il soit sur un an ou plusieurs années, suit la même mécanique. Si on le prépare et l’anticipe, on saura faire les bons choix à certains moments.

Plus le projet sera clair dans notre tête, plus la route sera facile et évidente. Car une aventure poker de haut niveau nécessite aussi des sacrifices. On ne peut tout faire. Ce serait trop simple. Et si nous n’avons pas ce projet bien dessiné dans notre for intérieur, il y a de grandes chances que l’on tombe dans le projet des autres et que l’on prenne des décisions qui ne sont pas en accord avec cette aventure rêvée.

L’anticipation d’une année poker a ce pouvoir. Elle nous permet de dire non aux activités qui ne vont pas dans le sens choisi. Que ça soit des sorties que l’on veut moins faire, des gens que l’on veut moins voir, des pratiques que l’on veut développer, tout cela devient plus facile quand notre projet nous guide.

La partie qui est responsable de cela dans notre cerveau s’appelle le système réticulé activateur (RSA). C’est une sorte de GPS interne, que l’on programme à travers un objectif puissant, et qui nous met les bons filtres perceptifs vers la destination désirée. Ce RSA nous permet de voir des opportunités en accord avec notre projet et de dire plus facilement non à ce qui ne concerne pas notre désir.

gps-interne

 

Par exemple, vous avez décidé cette année de monter en NL100 de Cash game. Vous anticipez qu’il faudra surmonter un stress plus important. Vous programmez alors votre RSA à chercher toutes les opportunités pour gérer ce stress supplémentaire. Inconsciemment alors, vous écouterez plus attentivement une discussion relative à la méditation, ou un article sur le Yoga ou encore les bienfaits du sommeil, de l’alimentation ou du sport sur la gestion du stress.

C’est un exemple très succinct, mais ça permet de voir comment notre cerveau va chercher à mettre en place les bonnes conditions d’une pratique en NL100 plus sereine. Un peu comme on prépare un jardin à accueillir des plantations en arrachant les mauvaises herbes et en rendant la terre fertile. Il est important alors de s’occuper de notre jardin intérieur pour qu’il accueille les graines de notre projet poker et le fasse grandir au plus haut.

Et c’est par l’imagerie mentale et l’anticipation entre autres, que l’on programme notre subconscient à être dans les meilleures dispositions possibles. Plus l’on voit cette aventure Poker se dessiner sereinement devant nous, avec son lot de joies et de souffrances, de réussites et d’échecs, plus l’on voit les pratiques que l’on doit mettre en place pour rester efficient. Il pourra s’agir d’un équilibre à trouver entre le poker et les amis, le job, la famille, l’énergie, la bankroll, etc.

Cette anticipation virtuelle nous permettra de voir quelles sont les grosses pierres de notre projet et les exigences qu’elles nécessitent. Elle permet ensuite de planifier cet ensemble dans notre agenda. Car pour citer David Colom, un expert de la méthode de productivité 6 sigma, « pas dans mon agenda, pas de résultats » ! On passe alors du plan virtuel, aux actions concrètes. Car le cœur de la réussite d’un projet reste l’action. Une action massive et stratégique pour reprendre Franck Nicolas, coach en leadership.

Votre planification vous permettra peut-être de vous inscrire à un cours de méditation, ou dans une salle de sport, ou encore de mettre en place un temps hebdomadaire avec les potes pour garder un équilibre social. Il vous permettra aussi de dire non quand il s’agit de faire du volume ou de travailler son poker à travers des session review que vous aurez également inscrites dans votre emploi du temps. Vous ne subirez plus le temps qui s’écoule vite. Vous vous créez votre temps en choisissant dans quelle direction vous avancez.

Et une fois que ce chemin est tracé idéalement dans votre tête il est temps d’avancer dessus avec le 2ème pilier de la méthode carré d’as.

 

A comme Attitude

Rappelez vous un moment où vous vous sentiez fatigué, stressé et comment dans cet état, tout vous semblait difficile, pénible et comment étaient les idées qui tournaient en vous…

De la même façon, voyez comment à un autre moment, où vous vous sentiez joyeux, heureux, puissant, les difficultés vous semblaient juste être de simples obstacles que vous alliez franchir avec aisance, panache et comment tout paraissait fluide en vous !

Cette différence de perception ne tient qu’à un mot. Votre ATTITUDE. De nombreuses expériences psychologiques montrent aujourd’hui comment la qualité de notre perception des évènements, notre interprétation et notre énergie in fine dépend de l’attitude dans laquelle on est (Yves-Alexandre Thalmann, La pensée positive 2.0 ; 2016).

Une magnifique citation de Zig Zigar est éloquente à ce propos : « Ce ne sont pas vos aptitudes, mais votre attitude qui détermine votre altitude »

Rappelons que l’attitude est un mélange de pensées, d’émotions et de comportements. Chacun peut créer un cercle vertueux autour de ces 3 composantes et qui agira sur l’ensemble de nos actions.

Voici quelques conseils pour construire une attitude gagnante dans notre projet Poker:

Choississez votre cadre de référence interne

Vos croyances personnelles vis-à-vis de vous-même et de vos capacités à réussir au poker vont déterminer une immense partie de votre projet. Si vous vous dites en boucle que vous n’avez pas le niveau, que c’est trop dur pour vous, que les autre sont trop forts, etc, votre attitude en découlera. Une sorte de prophétie réalisatrice. Vous aurez alors un comportement de looser qui ne posera aucune action pour changer les choses.

On sait aujourd’hui qu’une croyance repose sur une interprétation d’un évènement chargé émotionnellement. Si un regulier vous a marché dessus lors d’une session, vous pouvez penser que vous n’avez pas les capacités d’analyse de ce niveau. Tout comme vous pouvez pensez que c’est juste le run, ou que tout est juste temporaire et qu’avec du travail, cela peut véritablement s’inverser. C’est votre choix d’interprétation qui déterminera ensuite votre attitude.

Faites donc des choix dynamisants et qui soutiendront votre projet ! Répétez vous par autosuggestions « Je peux le faire, j’ai déjà réalisé de belles choses avec des efforts », ou bien « si d’autres y arrivent en NL100, je peux y arriver en appliquant la même méthodologie et la même discipline de travail ». Ce que vous allez faire tourner dans votre tête consciemment va agir ensuite d’une façon extrêmement puissante inconsciemment !

Choisissez vos croyances, et reprogrammez votre subconscient pour qu’il vous donne de l’énergie et non qu’il vous desserve et vous sabote…

cadre-de-reference-interne

Une grande partie du programme PMS vous donne d’ailleurs des outils concrets pour agir en profondeur sur votre monde intérieur, base des résultats dans votre monde extérieur.

Devenez 100% responsable de vos résultats

On sait que la variance a une part importante dans les résultats à court terme. Mais sur le long terme, elle s’efface largement au profit de vos compétences stratégiques, techniques et mentales. Soyez conscient de cela et fuyez les excuses. Plus vous attribuez un locus interne de responsabilité quant à vos résultats, plus vous reprenez le contrôle sur votre évolution et mettez en place tout ce qu’il faut pour réussir in fine.

Vallerand et Till montrent par exemple que les personnes qui réussissent le plus à long terme, quel que soit le domaine, imputent leurs résultats à leurs efforts et compétences et ne rejettent pas la faute ou les échecs sur un évènement ou personne extérieurs (Vallerand et Till, 1993).

Gagnez 1 cm, tous les jours

Quelquesoit vos résultats, essayez tous les jours de faire un peu mieux que la veille. Si la session est perdante, réagissez un peu mieux à ces pertes. Vous pouvez être frustré, mais un peu moins qu’une même session perdante. Si vous vous sentez bien à table, tentez un moove que vous n’avez jamais fait. Faites preuve d’un peu plus de créativité dans votre style de jeu, de discipline dans votre approche. Améliorez d’un centimètre la précision de vos sizings, de votre warm up, de votre cool down, etc.

C’est le centimètre gagné tous les jours qui fera une grande différence au final, tout comme l’effet papillon. C’est lui qui vous fera gardez votre sérénité dans un bad run là où avant vous tiltiez des caves par la fenêtre auparavant. Gagnez ce centimètre en musclant tous les jours votre mindset. Et pour cela, lemeilleur conseil que je puisse vous donnez est celui-ci : il vaut mieux faire de petites actions tous jours qu’une grande action de temps en temps !

1cmDéveloppez votre focus

La puissance du laser vient de la concentration ultime de la lumière en seul et unique point. Sans cette concentration, la lumière serait inopérente. Faites en sorte de développer ce pouvoir en vous. Une seule chose à la fois. Comme dans la pratique du ZEN. Notre cerveau est d’ailleurs configuré pour être monotâche. C’est là où il fonctionne le mieux et est le plus efficace. Développez donc cet état d’esprit en ne suivant qu’un projet à la fois, qu’une activité à la fois. Jouez au poker en pleine conscience, et coupez toute distraction. Vos résultats ne s’en porteront que mieux. On pourrait dire ici que moins = plus. Moins d’activités en même temps pour plus de résultats!

focus

 

Augmentez votre énergie positive

Celle-ci est considérée comme notre carburant émotionnel. Si vous avez une Ferrari mais rien à y mettre dedans, ca va être difficile d’avancer. Tout comme si vous y injecter du vinaigre…Avoir la bonne énergie est ce qui nous permet d’avancer au mieux. Et il y a classiquement 4 niveaux d’énergie. Haute et basse énergie positive (joie, gratitude, sérénité, etc). Haute et basse énergie négative (colère, stress, dépression, fatigue, etc).

On s’intéressera ici surtout au deux premières qui permettent d’activer le système nerveux autonome parasympathique et de développer des neurotransmetteurs comme la mélatononie, la dopamine ou la DHEA qui sont de véritables remèdes contre le cortisol, l’hormone du stress. Et l’on sait aujourd’hui qu’un cerveau serein et joyeux fonctionne jusqu’à deux fois mieux qu’un cerveau stressé ! (Yves-Alexandre Thalmann, La pensée positive 2.0 ; 2016).

Donc multipliez les pratiques comme le sport, la méditation, la cohérence cardiaque, la relaxation pour faire en sorte de vous sentir bien. Vous aurez ensuite les bénéfices de cet état physico-émotionnel positif autour de la table de poker en percevant des détails que vous ne verriez pas dans un état moins optimal.

 

Voici les premières bases de la méthode carré d’as. Rendez vous dans le prochain article pour les 2 dernières composantes.

Et gardez en tête de croire en vos rêves, vous en avez le potentiel !

Inscrivez-vous pour découvrir l'Approche MÉTA

(3 Vidéos GRATUITES)

Vous êtes bien inscrit!